Aujourd'hui, en tant que Vice-président aux finances du Conseil général de l’Ain, j'ai été reçu à Bercy par Bernard Cazeneuve, ministre délégué au Budget.

Cette rencontre est intervenue quelques heures avant que celui-ci présente le projet de loi de finances 2014 à l’Assemblée nationale. La discussion a principalement porté sur la création d’un fonds de soutien aux acteurs publics détenteurs de prêts considérés comme « toxiques » en raison de leurs taux d’intérêt extrêmement volatiles. Le Conseil général de l’Ain est pleinement concerné puisque sa dette est pour près de 40% à haut risque.

La création de ce fonds constitue une réelle satisfaction pour l’association nationale Acteurs publics contre les emprunts toxiques (APCET) dont je suis le secrétaire. C’est d’ailleurs sur son intervention que les Services départementaux d’incendie et de secours deviendront éligibles à ce fonds de 1,5 milliard d’euros alimenté à parité par l’Etat et les banques. Le SDIS de l’Ain détient en effet des prêts toxiques tout comme le Syndicat mixte des Monts Jura. Les modalités d’application feront l’objet de discussions avec Bercy avant le vote du budget le mois prochain.