Si le financement des investissements locaux reste la préoccupation majeure des élus après la déconfiture de la banque Dexia, des solutions concrètes sont sur le point d’aboutir. C’est ce que m’a précisé, lors d’une rencontre à Paris, le Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations Jean-Pierre JOUYET.

Une enveloppe de 20 milliards d’euros sur cinq ans sera accordée aux collectivités au taux privilégié de 3,05% pour le financement des investissements de long terme (20-40 ans). Cinq milliards le seront également sur des durées plus courtes grâce à la toute jeune Société de financement local (SFIL) dont la Caisse des dépôts est actionnaire. Ces moyens conséquents constituent une excellente nouvelle pour les collectivités qui représentent 71% de l’investissement en France et participent ainsi au redressement du pays. Le Conseil général de l’Ain investira pour sa part 120 millions d’euros cette année, avec un effort particulier dans le domaine des routes, des collèges et du logement.