Christophe Greffet

Christophe Greffet

Département de l'Ain, comment voter aux primaires citoyennes ?

Pour voter aux primaires citoyennes dans le département de l'Ain les 9 et 16 octobre prochains, il suffit d'être inscrit(e) sur une liste électorale dans une des communes de notre département. Dans l'Ain, les primaires seront organisées dans plus de soixante bureaux de vote dont un est forcément situé près de chez vous ; je vous propose ci-dessous la liste de ces bureaux. Pour connaitre celui dans lequel vous pouvez voter, il vous suffit d'inscrire votre code postal sur le site lesprimairescitoyennes.fr ou de me poser la question en commentaire.

Pour voter, présentez vous entre 9h et 19h muni(e) d'une pièce d'identité dans ce bureau de vote, l'organisation étant la même que pour un vote aux élections.


Comment voter aux primaires citoyennes


Une victoire historique

C'est une éclatante victoire qu'a remportée la gauche ce dimanche au Sénat.

Après les succès des élections municipales, cantonales et régionales de 2008, 2010 et 2011, l'alternance est enfin acquise au sein de l'assemblée des collectivités locales. Ce vote marque un rejet sans appel des récentes réformes fiscale et territoriale qui affaiblissent les communes, départements et régions de France.

Les élus socialistes et républicains de l'Ain qui avaient permis l'élection de deux sénateurs de gauche en 2008, souhaitent désormais voir s'imposer un acte III de la décentralisation.


Un patrimoine dynamique

Pour la 28ème édition des journées du Patrimoine, les patrimoines de l’Ain ont plus que jamais été à l’honneur. Avec l’ouverture de la Grosse grange d’Ozan et la labélisation de la Ferme des Planons comme « Architecture remarquable de terre en Europe ».

La Grosse grange d’Ozan située sur un tènement de 4500 m² et composée de six bâtiments (habitation, deux écuries, grange, four et porcherie) est l’un des bâtiments en pans de bois les plus imposants de la Bresse. Sa grange en pans de bois, qui donne son nom au lieu, provient du XVIème ou XVIIème siècle et présente un intérêt patrimonial manifeste.

Les onze propriétaires soucieux de faire partager ce précieux témoignage de plusieurs siècles de ruralité avaient choisi de vendre l’ensemble des bâtiments au Patrimoine des pays de l’Ain connaissant les efforts fournis pour sauvegarder le patrimoine de notre département. Reconnue association d’utilité publique, L'Union des associations pour la culture et la sauvegarde du Patrimoine des Pays de l'Ain (PPA), que j’ai le plaisir de présider, a œuvré, depuis avril, pour la restauration et l’accessibilité de ce monument afin de l’ouvrir au public pour les journées du patrimoine de ce week-end. Mais si sur ses anciens chantiers, l’Union a toujours revendu à des particuliers, quand celui-ci sera abouti, elle aimerait que ce site devienne une propriété publique car son caractère exceptionnel doit rester accessible au plus grand nombre.

L’ouverture au public de ce fleuron départemental est une vraie satisfaction et une preuve nouvelle du dynamisme du patrimoine du département de l’Ain. D’ailleurs, quelques jours auparavant, le musée de la Bresse du domaine des Planons en témoignait en recevant le label « Architecture remarquable de terre en Europe ». Ce label n’a été attribué qu’à deux seuls sites en France et quinze à travers l’Europe dans le cadre d’un projet européen baptisé « Terra incognita » qui vise à valoriser le patrimoine architectural en terre d’Europe. Il vient récompenser la qualité incontestée du travail de restauration et de mise en valeur de cette ferme construite au XVème siècle selon des techniques traditionnelles qui utilisent la terre crue (torchis et pisé).


Le magazine de Tropiques FM

Le patrimoine des pays de l'Ain a été à l'honneur, cette semaine, dans le magazine de Tropiques FM auquel j'étais invité, pour (ré)écouter l'émission : cliquez ici.