Christophe Greffet

Christophe Greffet

Ma rentrée politique dans le Progrès

C'est à lire ici


Fabien Landré, champion du monde de labour

A l'échelle de la France, tous les dix ans, c'est l'équivalent d'un département en terres agricoles qui disparait. Alors qu'un Français sur quatre vivait de l'agriculture en 1950, les agriculteurs ne représentent aujourd'hui que 3% des actifs. Dans la petite commune de la Bresse rurale qu'est Saint-Genis-sur Menthon, ces évolutions se font sentir comme partout en France. Aujourd'hui, dix exploitants se partagent l'espace agricole de la commune, mais leur succession n'est pas toujours assurée, loin s'en faut. C'est pourquoi, plus que jamais, c'est un plaisir de voir des jeunes reprendre le flambeau et avec passion.

Cette année, à Saint-Genis-sur-Menthon, cette passion a pris un nom et un titre : Fabien Landré, champion du monde de labour 2010. "L'expert du sillon" comme il est nommé dans le métier est allé décrocher son titre en Nouvelle-Zélande où il représentait la France parmi une trentaine de nation. Après avoir collectionné les secondes places au championnat de France, d'Europe et du Monde en Irlande, celui que j'ai vu s'entraîner à deux pas de chez moi depuis ces quinze ans a décroché la médaille d'or de labour à plat portant haut les couleurs de son pays et de sa région.

Alors que l'agriculture française vit une crise aiguë et généralisée, des événements comme celui-ci nous rappellent que la France doit compter sur ses jeunes pour garder une agriculture dynamique et de qualité.

Prosper Convert, un barde bressan si contemporain

Dimanche passé, en présence d'un nombreux public, j'ai participé à l'inauguration officielle à Viriat de la statue à la mémoire de Prosper Convert, homme illustre attaché à promouvoir les traditions et le folklore bressan.

Célèbre viriati, Prosper Convert (1852-1933) a eu à cœur, sa vie durant, de collecter, préserver et faire découvrir la culture, les traditions, le patrimoine écrit et oral de la Bresse. Dès 1897, avec sa troupe folklorique "les Ebaudes", il donne une représentation de scènes de la vie rurale traditionnelle en déclin. L'association " A la rencontre de Prosper Convert, née en 2004, souhaite rassembler l'œuvre d'une vie et rendre hommage à cet ethnologue des temps anciens. Dès sa création, l'association souhaitait perpétuer le souvenir de Proposer Convert en installant un mémorial sur la commune. L'œuvre de Michel Tournier, taillée dans le troncs d'un séquoia ayant appartenu au barde bressan, vient d'être installée au cœur du village de Viriat.

Loin de ne représenter que le passé, cette statue nous rappelle l'un des enjeux de notre futur proche : la protection de ce patrimoine immatériel que sont les langues vernaculaires. Avec le temps, à la mort des derniers locuteurs, ces idiomes, et notamment le patois bressan, sont menacés de disparition. Le travail entrepris à la fin du XIXème siècle par Propser Convert se retrouve aujourd'hui dans les nombreuses initiatives départementales et régionales de transmission de ces langues par le biais de glossaires, d'enregistrements ou d'études des noms de lieux.

En inaugurant une statue de Proposer Convert, la commune de Viriat nous rappelle que plus que jamais, nous devons avoir conscience des menaces de disparition qui pèsent sur nos patois et plus globalement sur tous les dialectes mondiaux à l'heure où une langue disparait toutes les deux semaines sur la planète.