Dans la Voix de l’Ain, cette semaine, j’évoque mon action en tant que président de l'association du Patrimoine des Pays de l'Ain pour la valorisation de nos richesses rurales. La mise en valeur de notre « petit » patrimoine passe, bien entendu, par des travaux de restauration comme la communauté de communes de Pont-de-Veyle peut en encourager sur le canton, mais aussi par l’animation de ces lieux chargés d’histoire. Alors que j’évoquais récemment, la valorisation des éléments patrimoniaux du département à travers les festivals estivaux, j’ai participé, ce vendredi, à une autre manifestation où l’art rencontre et magnifie le patrimoine : l’inauguration de l'exposition qui se tient actuellement à l’église de Saint-André-de-Bâgé.

Les cinq artistes exposés dans ce joyaux de l'art roman du début du XIIème siècle trouvent l'écrin idéal pour mettre en valeur leurs œuvres et, par effet de miroir, ils nous permettent de voir cette église sous un angle nouveau. Pour cette exposition, l'association des Amis du Site, Bâgé, Culture et Loisirs ont vu les choses en grand en accueillant une centaine d'oeuvres aux univers singuliers. Sous le splendide clocher hexagonal, trois peintres et deux sculpteurs se partagent, ainsi, ce musée temporaire. Christiane Bonicel, Maurice Helbert et Jean-Marie Ferrer, peintres complémentaires par leur utilisation de techniques diverses de l'aquarelle à l'huile, cotoient deux sculpteurs Michel Maréchal qui sculpte le métal et Gérald Svoboda, céramiste des Arts pontévallois.

Cette exposition en entrée libre tous les jours (10-12h/14h30-18h30) est ouverte jusqu'au 29 aôut. L'occasion de venir découvrir des artistes talentueux et redécouvrir l'une des plus belles églises d'art roman de la région. Une visite guidée des lieux est par ailleurs proposée tous les samedis à 17h.