Née le 1er décembre 1998, la communauté de communes du canton de Pont-de-Veyle a su s’imposer dans de nombreux domaines : économie, social, loisirs… notamment par la construction de nombreux équipements.

La communauté de communes regroupe quatorze communes (voir la liste) pour un peu plus de douze mille habitants. La moitié des communes ne dépassant pas les mille habitants et la plus grande commune n'atteignant pas les deux mille personnes, il est difficile de rentabiliser des infrastructures pourtant nécessaires. En effet, il n'y a pas d'initiation au sport ni de pratique sans installation à proximité. Pour que les enfants - et leurs parents - puissent avoir le choix du sport qu'ils souhaitent pratiquer sans devoir pour autant se rendre à Mâcon ou à Bourg-en-Bresse, il faut assurer la répartition des équipements sportifs sur notre territoire, c'est ce que permet la communauté de communes.

Depuis sa création, un double court de tennis mis à disposition des quatre clubs du canton a vu le jour à Crottet mettant ainsi fin à une véritable carence de terrains couverts en hiver. Il y a deux ans, un tout nouvel espace de 2800 m² apparaissait à Saint-Jean-sur-Veyle : l'Escale. Espace de spectacles pouvant accueillir un millier de personnes, l'Escale est avant tout une salle omnisport conçue pour accueillir les sports collectifs (basket, handball, volley...), la danse, mais aussi les sports de raquettes, de combat... En plus du skatepark de Crottet, plébiscité par les plus jeunes, la communauté de communes a mis en place l'an passé un terrain de rugby et une salle de football synthétique à Laiz ainsi qu'un équipement réservé à l'entrainement du RCVS de Pont-de-Veyle.

Sans cet échelon communautaire ces équipements sportifs n'auraient vraisemblablement jamais pu voir le jour. La communauté de communes permet aussi de présenter de solides demandes de subventions auprès du département de l'Ain et de la région Rhône-Alpes qui ont grandement participé au financement de ces infrastructures. Aujourd'hui, il est possible de s'initier à plus de trente sports différents sans quitter le canton et il me semble que c'est un service essentiel pour le dynamisme de nos territoires.